Portrait de la ville

Fakten

Quelques données

Heidenheim sur la Brenz se situe dans le land du Bade-Wurtemberg à la frontière avec la Bavière. Le fleuve, la Brenz, se jette dans le Danube. Dans la sous-préfecture de la circonscription de Heidenheim vivent 47000 personnes. Le Jura souabe (« Schwäbische Alb »), qui est une montagne moyenne, marque fortement le paysage et le climat. Vous pouvez accéder à Heidenheim en empruntant l’A 7, la B 19, la B 466 ou encore le train de la Brenz (Brenzbahn) qui relie Ulm à Aalen. Le château Hellenstein, dont les parties les plus anciennes datent de 700 ans, est à la fois l’emblème et le joyau de la ville. La vieille ville se situe en contrebas du château. L’industrie occupe une place prépondérante, notamment les sociétés Voith et Hartmann qui sont les plus gros employeurs de la ville. Avec ses jardins d’enfants et ses écoles, Heidenheim fait office de modèle dans toute la région. A la pointe du système éducatif, on trouve l’Université de Formation Duale du Bade-Wurtemberg (Duale Hochschule Baden-Württemberg). Les distances entre la campagne et le centre-ville sont courtes. L’exposition régionale d’horticulture qui s’est tenue en 2006 a beaucoup apporté à la ville : elle a embelli et a gagné en modernité. Le calendrier des manifestations est rempli toute l’année. Le festival d’opéra, le club du 1. FC Heidenheim et les journées de l’escrime font la renommée de Heidenheim dans toute l’Allemagne. Ce sont principalement le château  ainsi que le stade Voith, le centre des congrès, et le théâtre de verdure qui attirent de nombreuses personnes.

Natur

La nature

Les cours d’eau, les forêts et la lande façonnent le paysage tout autour de Heidenheim. Le paysage se partage entre la vallée de la Brenz, les plateaux du Härtsfeld et l’Albuch. La Brenz, le fleuve qui arrose la ville, était et est toujours actuellement l’artère vitale de la ville. Heidenheim est la commune la plus fortement boisée de la région administrative de Stuttgart. Les landes de genévriers, les prairies maigres et les pâturages réservés aux moutons sont particulièrement beaux. Où que vous vous trouviez à Heidenheim, vous êtes à 10 minutes à pieds de la nature.
 
La source de la Brenz est située à Koenigsbronn, le fleuve se jette dans le Danube. Il était 90 kilomètres plus long il y a de cela 40 millions d’années et comme son débit était élevé, il a profondément creusé la montagne. Cependant, ses sources se sont peu à peu taries. Les fleuves du Kocher, de la Jagst, de la Lein et de la Rems ont trouvé une route beaucoup plus courte vers la mer, en passant par les fleuves du Neckar et du Rhin. Aujourd’hui, la Brenz s’étire lentement sur ses 55 kilomètres en raison d’une déclivité de 80 mètres. En raison du caractère apaisé du fleuve, sa vallée s’est remplie de limon et de cailloutis sur une épaisseur de 70 mètres. Ceci représente l’endroit idéal pour y construire une ville.

La circonscription de Heidenheim constitue la zone de captage d'eau potable la plus importante d’Allemagne. Le réseau d’alimentation en eau, avec ses tuyaux énormes, transporte l’eau jusqu’à Stuttgart. Avec sa roche calcaire, le Jura souabe fait office de réservoir d’eau. La castine provient des coquilles d’espèces marines qui vivaient dans la mer jurassique. L’eau pluviale carbonatée dissout le calcaire, créant ainsi des trous, fissures et caves dans lesquelles l’eau s’accumule. Ce type de montagne s’appelle un karst.

Dans le cadre de l’exposition régionale d’horticulture qui s’est tenue à Heidenheim en 2006, l’objectif principal a été de réintégrer la Brenz dans la physionomie de la ville. Jusqu’à aujourd’hui, la plus grande partie du terrain d’exposition a été transformée en parc de la Brenz (« Brenzpark »). En ce qui concerne l’entretien du terrain, la municipalité reçoit de l’aide de la part de « l’association du parc de la Brenz ». Cette association maintient « une salle de classe verte » au parc ainsi qu’une série d’événements culturels connue sous le nom de « Eté dans le parc ». La « Volksbankarena »  sert de scène pour les grands événements musicaux et cinématographiques. Sur la place des fêtes qui longe la rue Nördlinger, se tiennent des représentations temporaires, comme par exemple des foires, des fêtes populaires et des spectacles de cirque.

Le centre-ville avec ses bâtiments administratifs, ses écoles, magasins et banques se situe dans la vallée de la Brenz. Le château Hellenstein domine la vieille ville. Le Centre des Congrès, l’hôtel du château (« Schlosshotel »)  et le théâtre de verdure se trouvent juste à côté. La colline du château s’étend sur le parc municipal qui inclut le parc à gibier, le parcours d’accrobranches et le centre d'élevage de rapaces. La clinique et le stade  « Voith-Arena » sont également situés à proximité.

L’industrie de la vallée de la Brenz doit sa présence importante à l’existence des ressources en eau. Les industries du papier et du textile sont d’abord venues s’installer ici. Ensuite, la société Voith a installé ses sites de construction mécanique. L’industrie a contribué à la croissance énorme de la ville. En deux siècles, la population de la ville de Heidenheim a été multipliée par 20. La ville a eu besoin de place pour s’agrandir et s’est tout d’abord étendue dans les vallées voisines pour remonter ensuite sur les versants ensoleillés. Après la Seconde Guerre mondiale, de nouveaux lotissements ont été construits sur la colline.

La forêt recouvre 60 % de la municipalité de Heidenheim. Les bois sont particulièrement beaux sur le plateau de l’Albuch, à l’ouest de la vallée de la Brenz. Sur le mont « Hochberg » se trouve l’une des remontées mécaniques utilisée l’été par les vététistes.

Le plateau du Haertsfeld, caractérisé par l’agriculture et la sylviculture, se situe à l’est de la vallée de la Brenz. Jusqu’à il y a deux siècles, le Haertsfeld  a abrité des exploitations de minerais de fer. Les hauts-fourneaux étaient également installés dans la vallée de la Brenz. Des rues telles que « Schmelzofenvorstadt » (« banlieue du fourneau ») et le nom de « Schmittenberg » (« montagne des forgerons ») tirent leur nom de cette époque. Nos aïeuls chargeaient les hauts-fourneaux avec du charbon de bois. La consommation de bois était si importante que les forêts avaient disparu il y a 200 ans. A Rotensohl, la famille Wengert exploite la dernière entreprise d’exploitation de charbon de la circonscription. La dénomination de « Heidenheimer Kohlplatten » sur le panneau d’un parking n’a donc rien à voir avec un plat végétarien (le mot allemand « Kohl » signifie « chou »). De toute façon, les Souabes préfèrent appeler les choux « Kraut » et non pas « Kohl » ; seuls les gens non-locaux seraient susceptibles de confondre ces deux mots.  

Le genévrier fait partie de la famille des arbustes à feuilles persistantes. Il présente des feuilles minces semblables aux aiguilles d’un conifère. Les petits cônes s’appellent baies de genévrier. Cette plante est particulièrement solide et résiste aussi bien au froid qu’à la sécheresse. Les moutons et les autres animaux de pâturage ne le mangent pas. Si un troupeau de moutons broute les landes, les genévriers sont les plantes qui restent après leur passage. Les randonneurs qui empruntent le sentier des bergers peuvent rencontrer les troupeaux tout en découvrant les landes de genévrier.

Arbeit

L’emploi

En tant que ville industrielle moderne, Heidenheim abrite principalement deux grosses entreprises actives au niveau international. Voith est une société de référence sur les marchés de l’énergie, du pétrole et du gaz, du papier et des matières premières ainsi que dans les secteurs du transport et de l’automobile. Hartmann, par contre, produit du matériel médical et d’hygiène. A Heidenheim aussi, le changement structurel se fait sentir puisque les emplois non qualifiés de production ont disparu au profit d’activités hautement qualifiées. Avec une bonne formation, il n y a pas de crainte à avoir pour son emploi. La région de l’est du Wurtemberg (Ostwürttemberg) est particulièrement innovante : seule Munich la surpasse en nombre de brevets par habitant.

La région du Wurtemberg de l’est se compose des circonscriptions de Heidenheim et d’Aalen (cette dernière circonscription s’appelle en fait « Ostalbkreis », ce qui signifie circonscription du Jura souabe de l’est). Les villes principales de la région sont Aalen, Schwaebisch Gmuend, Heidenheim, Ellwangen et Giengen. Les plus importantes institutions et instances officielles sont reparties entre ces villes.

L’agence pour l’emploi est située à Aalen (avec un bureau à Heidenheim). L’union régionale ainsi que la société pour la promotion de l’économie est située à Schwaebisch Gmuend. La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) se trouve à Heidenheim alors que la Chambre des métiers a son siège à Ulm et dispose d’un bureau à Heidenheim pour la fédération locale d’artisans.

Le commerce et l’artisanat ont fondé une association appelée  «Heidenheimer Dienstleistungs- und Handelsverein » (« H.D.H. », association des services et du commerce). Cette association organise des événements et représente les intérêts des commerçants pour consolider l’offre de services et des magasins au centre-ville. Dans le quartier de Schnaitheim, une association comparable existe sous le nom de «Die-Fachgeschäfte» (les magasins spécialisés). A Mergelstetten, les indépendants se sont également regroupés dans « l’association des indépendants ».

L’entreprise Voith a été fondée en 1867 et représente  une des plus grandes entreprises familiales en Europe aujourd’hui. Le nom de la société remonte à Johann-Matthäus Voith (1803 à 1874), un ajusteur-mécanicien né à Heidenheim. Aujourd’hui, Voith compte plus de 42000 employés et a des sites dans plus de 50 pays du monde.

Paul Hartmann AG est une entreprise qui existe depuis presque deux siècles. Ludwig von Hartmann était le propriétaire d’une filature de coton.  Son fils Paul Hartmann possède maintenant une usine de bandages et de pansements. A Heidenheim, Hartmann a environ 1800 employés. Au niveau mondial, l’entreprise emploie environ 9500 salariés.

La clinique de Heidenheim compte plus de 1500 employés et figure également parmi les plus gros employeurs de la ville. Actuellement, la clinique est en cours d’agrandissement et de modernisation. Le nouveau bâtiment C a déjà été réalisé et est équipé d’une piste d’atterrissage pour hélicoptères. La clinique est composée de douze cliniques spécialisées et de quatre autres cliniques accueillant des médecins externes effectuant des opérations.

Chez Carl Edelmann GmbH, environ 600 personnes travaillent à Heidenheim et 1530 personnes dans le monde entier. La forme du siège de la société, situé à la périphérie de la ville, en direction de Goeppingen, rappelle d’énormes boîtes pliantes. En Europe, Edelmann est un leader dans le secteur des emballages.

Epcos AG produit des composants électroniques, plus précisément des condensateurs. En fonction de leur utilisation, ces composants peuvent être aussi grands qu’un tonneau de bière (pour être montés dans une locomotive) ou aussi petit qu’une graine (dans une montre-bracelet par exemple). L’entreprise Epcos dispose d’un personnel de 430 personnes.

L’entreprise Erhard GmbH & Co. KG, également située à Heidenheim, a environ 300 employés et fabrique des vannes pour les grands tuyaux de gaz et d’eau.

A Mergelstetten, la société E. Schwenk KG exploite du calcaire et de l’argile. Dans la grande usine située à la périphérie de la ville, environ 200 employés produisent du ciment.

La ville voisine de Giengen est connue dans le monde grâce à Margarete Steiff GmbH, mais les entreprises Bosch-Siemens-Hausgeräte, producteur d’appareils frigorifiques, et Ziegler GmbH & Co. KG, fournisseur des sapeurs-pompiers, se situent également ici.

La ville sait attirer les cadres et les techniciens, elle a été primée par la Chambre de commerce et d’industrie pour cette raison. En outre, Heidenheim a été récompensée pour être la centième ville pratiquant le commerce équitable en Allemagne. Le lycée Hellensteingymnasium est la première école écologique du land. Le conseil municipal a décidé de veiller à ce que la préférence soit donnée aux produits équitables et issus d’une production durable lors des achats.

Les arcades du château (« Schloss-Arkaden »), en tant que plus grand centre commercial du Wurtemberg de l’est, ont ouvert leurs portes en octobre 2004. Avec leurs 40 magasins, les arcades attirent beaucoup plus de gens au centre qu’auparavant. Tous les magasins du centre-ville en tirent bénéfice. Avec ses environs, Heidenheim comprend 160000 personnes et s’étend au-delà de la circonscription. Dès lors, le volume d’affaires dépasse de 50 pour cent le montant que les habitants locaux seraient en mesure de dépenser.

Les hôtels « Schloss-Hotel » et « NH-Hotel » sont bien fréquentés. Le Schloss-Hotel a été construit en 2009 en même temps que le Centre des Congrès. Depuis, Heidenheim compte un nombre de congressistes beaucoup plus élevé qu’avant. De nombreux congrès, expositions  et événements culturels se tiennent également au « Sparkassen-Business-Club » dans le stade Voith-Arena, dans la salle de concert et dans le Lokschuppen (ancien hangar pour locomotives). En l’espace de quelques années, le tourisme est devenu un facteur économique important.

Leben

La vie de tous les jours

Le calendrier des manifestations est particulièrement rempli tout au long de l’année. Ceci n’est pas seulement dû aux nombreux organisateurs privés et publics et aux magnifiques infrastructures destinées à accueillir ces manifestations. Le centre-ville est particulièrement vivant avec ses nombreux magasins, cafés et bars. Les arcades du château (« Schloss-Arkaden »), en tant que plus grand centre commercial de l’Ostwürttemberg, attirent chaque jour plus de 20000 personnes au centre-ville. Les différents quartiers donnent une impression soignée et le degré de confort y est élevé. Les courtes distances entre les habitations, le travail, l’école et les loisirs y contribuent grandement.

L’exposition régionale d’horticulture s’est tenue à Heidenheim en 2006. Le parc de la Brenz provient de cet événement et il demeure le lieu d’excursions très appréciées à Heidenheim. Les familles aiment fréquenter ce parc avec leurs enfants, notamment parce qu’on y trouve un grand terrain de jeux. Le parc dont la surface équivaut à celle du centre-ville est un lieu où règnent sérénité et repos. La Volksbank-Arena fait partie du parc de la Brenz. Des concerts en plein air et la journée des familles ainsi que la fête des enfants s’y tiennent régulièrement. La place des fêtes se trouve juste en face du parc de la Brenz. C’est le lieu où se tiennent régulièrement des foires et des représentations de cirque.

Le deuxième grand parc de Heidenheim se trouve sur la colline du château. Le chemin qui mène de la vieille ville jusqu’au château Hellenstein  est bordé de tilleuls. Derrière le terrain du théâtre de verdure se situe le parc à gibier où vivent des cerfs, des sangliers, des mouflons, des bouquetins, des chamois et des oiseaux d’eau. Les rapaces y vivent dans un enclos séparé.  Les aigles, chouettes faucons et busards réalisent des acrobaties aériennes. L’entrée du parc d’accrobranches se trouve à côté du stade « Voith-Arena ». Les courageux passent d’arbres en arbres en se tenant à des cordes et en marchant sur des passerelles.  La colline du château attire beaucoup de gens. Rien que pour les matchs de foot du 1. FC Heidenheim, 10000 de supporters s’y pressent. Le théâtre de verdure attire plus de 40000 spectateurs chaque année. Le Festival de l’Opéra accueille 15000 amateurs de musique.  Et lors de la fête de la gastronomie (« Schlossfest der Wirte ») qui dure quatre jours, les meilleurs chefs de Heidenheim et de sa périphérie choient leurs hôtes.

La zone piétonne se situe en plein centre-ville et est directement liée au grand centre commercial, les « Schloss-Arkaden ». Au-delà des possibilités d’achat, l’offre en cafés, bistros et restaurants est importante. Quelques patrons proposent également un programme culturel. Comme la plupart des entreprises se trouvent directement au centre, les restaurants sont particulièrement bien fréquentés au moment du dîner et surtout du déjeuner. A Heidenheim, il y a deux cinémas dont un au centre-ville et l’autre dans la rue In den Seewiesen. Les plus grands événements au centre-ville sont la fête internationale du quartier (« Internationales Straßenfest ») et la fête des tonneliers (« Küferfest »).

Schnaitheim, Mergelstetten, Großkuchen et Oggenhausen sont des quartiers particulièrements vivants de Heidenheim. Tous les quartiers ont leurs clubs de sports, leurs salles polyvalentes,  complexes sportifs, écoles et entreprises qui apportent du dynamisme à la vie de la cité.
Les distances entre la ville et les habitations, le travail, l’école et les loisirs sont courtes. Les bus passent fréquemment. Le réseau des pistes cyclables n’est pas encore complet, mais connaît une expansion continue. Des habitations sont disponibles pour tous les budgets. Plusieurs quartiers ont été modernisés à l’aide de programmes de l’Etat. Actuellement, de nombreux appartements modernes sont en cours de construction et ceci, dans les meilleurs quartiers.

Kultur

La culture

Le festival d’opéra de Heidenheim jouit d’une excellente réputation dans toute l’Allemagne. Il se déroule en plein air dans la salle des chevaliers du château ou dans la salle du festival (au Centre des Congrès de Heidenheim). Avec la « cappella aquileia » la ville de Heidenheim dispose d’un orchestre professionnel. Le musée d’art propose des expositions temporaires où l’on peut admirer des œuvres du vingtième siècle ainsi que des œuvres plus contemporaines. La collection de gravures signées Pablo Picasso est unique au monde. De plus, la ville dispose de trois musées historiques et 45000 visiteurs émerveillés visitent chaque année le théâtre de verdure.

La vie culturelle à Heidenheim se caractérise par un étroit réseau d’institutions publiques et privées. La ville de Heidenheim gère le Festival de l’Opéra qui, sous la direction de Marcus Bosch, a acquis une réputation d’excellence. L’orchestre « Cappella Aquileia – Philharmonie de chambre du Wuerttemberg de l’est à Heidenheim », sous la direction de Marcus Bosch, agit en tant qu’ambassadeur musicien de la ville au moment du festival. Marcus Bosch est né et est allé à l’école à Heidenheim. En 2011, il a été nommé directeur musical du Théâtre National Bavarois de Munich ainsi que de la Philharmonie Nationale à Nuremberg. A Heidenheim, il existe trois cycles d’événements culturels : le « cycle du théâtre », les concerts des maîtres et le « train culturel ». Pour ces événements, Heidenheim accueille des stars du monde de la musique, des comédiens de renom, des personnalités issues du cabaret et des humoristes de talent.

Le musée d’art possède la collection la plus importante d’affiches de Pablo Picasso. Le Dr Alfred Gunzenhauser a fait don à sa ville natale d’œuvres de grands peintres du 20ème siècle. Les gravures de Picasso et les tableaux de la collection font partie de l’exposition permanente. Le musée d’art se trouve dans un joli bâtiment d’Art Nouveau, ancien lieu des bains municipaux. L’endroit où se trouvait jadis l’ancienne piscine couverte accueille aujourd’hui les expositions temporaires d’art moderne.

Le musée du château Hellenstein (allemand : « Museum Schloss Hellenstein ») occupe plusieurs salles du château, dont l’église du château et la salle du bailliage (allemand : « Obervogtei-Saal »). Le musée sert principalement de musée du patrimoine local. Le «Fruchtkasten» du château (lieu où les gens de l’époque collectaient la décime) accueille aujourd’hui le musée des coches et charrettes. Ce musée expose l’histoire du trafic rural avant l’existence des voitures et des chemins de fer. La vedette du musée est le taxi le plus ancien du monde. Le musée, installé dans d’anciens termes romains, a été érigé sur les vestiges d’un bâtiment officiel romain d’une ampleur monumentale. Il y a 2000 ans, la ville était un centre militaire et administratif important, car elle était située directement à la frontière de l’empire romain.

La maison « Elmar-Doch-Haus » se trouve au cœur de la zone piétonne. Jusqu’à 1971,  c’était l’hôtel de ville. Aujourd’hui, la bibliothèque municipale est située ici. En 2016, Heidenheim ouvrira une nouvelle bibliothèque à côté de l’hôtel de ville. Les locaux de l’université populaire (proposant des cours du soir) et l’office du tourisme se trouvent également dans la maison « Elmar-Doch-Haus ».

Heidenheim est une ville musicale, pas uniquement destine aux professionnels. L’orchestre de Voith et l’harmonie municipale ne sont que quelques exemples d’associations musicales. Ce texte ne cite que le cœur d’oratorio et l’association des chanteurs pour représenter le grand nombre de chœurs et chorales. Chaque été, un festival de musique pop et rock se tient au parc de la Brenz. Les jeunes gens particulièrement talentueux de la région se sont regroupés dans la « Philharmonie jeune » et dans le « Jeune chœur de chambre ». Les groupes de musiques (pop, jazz, …) des différentes écoles se livrent à une compétition acharnée. Le « Nouveau chœur de chambre » du lycée Schiller connait un grand succès. L’église protestante  Pauluskirche et l’église catholique Marienkirche sont les lieux principaux pour la présentation de musique sacrée de haut niveau. L’école de musique municipale coopère avec toutes les associations dans le secteur de la musique.

Heidenheim se distingue par la présence importante d’art moderne dans l’espace public. La plupart de ces œuvres provient du colloque des sculpteurs. Un groupe d’artistes, installé auparavant dans les anciens ateliers de WCM (une usine textile), s’est installé récemment dans l’ouest de la ville. Ce groupe organise régulièrement des présentations d’œuvres, connues sous le nom de «open». Le  musée d’art accueille l’association « Enfants et art ». L’association d’art s’est établie dans les salles d’exposition dans le « Türmle » (petite tour), une partie de l’ancienne enceinte de la ville.

Le théâtre de plein air est non seulement un lieu mais également la plus grande association culturelle de Heidenheim. Chaque été, cette association présente deux grandes pièces dans le théâtre de plein air. En hiver, les présentations ont lieu à l’intérieur. L’ensemble des acteurs part en tournée présenter un conte de fées hivernal dans d’autres villes. Dans le Bade-Wurtemberg, le théâtre de verdure de Heidenheim sert de référence pour tous les autres théâtres d’amateurs. Le petit théâtre  « Sasse » se trouve à la périphérie de Schnaitheim. A Heidenheim, plusieurs écoles de ballet et de danse mettent en scène des présentations de haut niveau, du break dance jusqu’au ballet classique.

Pour les professionnels de la culture ainsi que pour le public, les locaux à Heidenheim sont de premier choix. Depuis 2009, le Centre des Congrès, en conjonction avec le « Schlosshotel », a fait ses preuves en tant que lieu parfait pour tenir des réunions. La salle Martin Hornung se trouve au cœur du Centre des Congrès. D’après les musiciens des grands orchestres qui y ont déjà joué, son acoustique est excellente. La salle de concert, un bâtiment de charme vieux de 100 ans,  contraste avec la modernité du Centre des Congrès. Au parc de la Brenz, le « Lokschuppen » (un ancien hangar pour locomotives) est l’endroit idéal pour donner des représentations de cabaret. La salle des fêtes située dans l’école Steiner est très appréciée des auditeurs. La « Volksbankarena » et la place des fêtes font partie du parc de la Brenz. Ici se tiennent des concerts en plein air, des foires, des spectacles de cirque et d’autres grandes manifestations. Dans le stade « Voith-Arena », le « Sparkassen-Business-Club » (club d’affaires parrainé par la Sparkasse) peut accueillir plus de 1000 personnes.

Sport

Le sport

Heidenheim dispose d’équipements sportifs de premier rang et ce, aussi bien pour le sport de compétition que pour le sport pratiqué en club ou à l’école. Le nouveau stade Voith est le berceau du 1. FC Heidenheim, actuellement une équipe de deuxième ligue. Heidenheim est le haut lieu national des escrimeurs. Les joueurs de baseball, les cyclistes artistiques et les gymnastes y fêtent également leurs nombreuses victoires. D’importantes compétitions de moto cross, de natation et d’équitation s’y tiennent également.

Depuis 50 ans, l’escrime est le sport qui fait la renommée de Heidenheim. Tous les ans, l’association sportive « Heidenheimer Sportbund (hsb 1864) » et la ville de Heidenheim organisent les journées de l’escrime dans le centre des congrès. Les meilleurs épéistes du monde se réunissent pour obtenir la coupe de Heidenheim. Le centre d’escrime de Heidenheim héberge une base militaire fédérale et le pôle espoir régional qui inclut un internat.
Par le passé, le département du football appartenait également au Heidenheimer Sportbund. En 2007, les footballeurs se sont séparés de cette association et ont fondé le 1. FC Heidenheim 1864. En moins de 10 ans, les réussites sportives ont amené l’équipe jusqu’à la troisième ligue fédérale. Cette saison (2013/2014), le 1. FCH est monté en deuxième ligue. Le nouveau stade « Voith-Arena »comprend un centre de formation pour les jeunes.

Le baseball compte parmi les disciplines plutôt extraordinaires de l’association sportive de Heidenheim. Plusieurs joueurs internationaux font partie de l’équipe une qui joue dans la ligue fédérale depuis des années. L’équipe a des succès au niveau international. Le stade de baseball de Heidenheim passe pour le plus beau en Allemagne du Sud.

L’équipe féminine de gymnastique pratique en deuxième ligue fédérale. Les performances du club de gymnastique, le plus important de l’association de Heidenheim, n’ont jamais atteint un tel niveau.

Chaque année en avril, le club de natation de Heidenheim invite des nageurs internationaux à la compétition lors d’une fête de la natation. L’entraînement et la compétition ont lieu dans la piscine
« Hellensteinbad Aquarena ». Cette piscine couverte ne dispose que d’un bassin de 50 mètres, mais elle comprend également un bassin de plongée, un bassin à l’extérieur, un bassin pour enfants et un espace sauna. La piscine en plein air, la « Waldfreibad », est ouverte de mai à septembre. Elle offre un bassin de 50 mètres pour les nageurs, un bassin pour les non-nageurs et un petit bassin pour les enfants. Située dans la forêt et comprenant un grand nombre d’arbres sur son terrain, la piscine de plein air est particulièrement attrayante. Dans les écoles de Schnaitheim et Mergelstetten, la ville de Heidenheim gère des piscines couvertes pour y dispenser des cours de natation.

Le MSC Schnaitheim, l’association du motocross organise des courses de qualification pour le championnat allemand sur son fameux terrain « Hafnerhäule ».

Tous les ans, le manège de l’association équestre est le lieu d’un tournoi de jumping.

Tous les quartiers de Heidenheim ont leurs propres clubs de sport. A part le Heidenheimer Sportbund, les plus grands clubs sont ceux du SV Mergelstetten et du TSG Schnaitheim avec leurs nombreux départements. Le SV Mergelstetten encadre les champions du monde de cyclisme artistique. Les clubs sportifs peuvent avoir recours aux gymnases et terrains découverts dans toute la ville. Heidenheim est particulièrement bien équipée en complexes sportifs grâce au plan de développement sportif. Ce plan avait été élaboré par les clubs eux-mêmes et a été réalisé en quelques années seulement. La collaboration des clubs sportifs est assurée par l’union municipale des clubs de sport.

Les deux remonte-pentes situés à Heidenheim et à Schnaitheim sont tous deux éclairés. Le remonte-pente du mont Hochberg à Heidenheim est également utilisé par les cyclistes en été puisqu’ il y a une piste de descente juste à côté. En hiver, les plateaux situés au-dessus de 600 mètres se prêtent très bien aux activités de ski de fond. Les pistes sont tracées régulièrement. S’il y a assez de neige dans la vallée, il est également possible de faire du ski de fond dans le Brenzpark  – ce qui est particulièrement original. Dans des conditions de neige favorables, une piste y est disponible.

Le Jura souabe (« Schwäbische Alb ») est la région idéale pour faire de la randonnée et du vélo. La ville de Heidenheim et l’administration de la circonscription ont élaboré de nombreuses propositions pour réaliser des parcours.

Il est impossible de citer tous les lieux, tous les clubs et toutes les possibilités sportives dans ce texte. Sur internet, le portail suivant offre un aperçu plus complet : heidenheim.sportalis.de

Geist

L‘esprit

L’Université de Formation Duale du Bade-Wurtemberg (Duale Hochschule Baden-Württemberg) accueille à Heidenheim presque 2500 étudiants répartis dans quatre facultés. La ville de Heidenheim dispose également de quatre lycées généraux auxquels viennent s’ajouter des lycées professionnels, des écoles libres, et plusieurs instituts spécialisés. L’académie du futur  (« Zukunftsakademie ») éveille l’intérêt des enfants et des adolescents dans les matières suivantes : mathématiques, informatique, sciences naturelles et technique. La ville dépense deux fois plus d’argent pour l’éducation et l’encadrement que d’autres villes.

La vallée de la Brenz a toujours accueilli des gens talentueux.   Hermann Mohn, habitant de Heidenheim, a découvert la « cave du Vogelherd » en 1930. Dans cette cave, et aussi dans d’autres caves du Jura souabe, les chercheurs continuent à effectuer des fouilles archéologiques et à découvrir les plus anciennes œuvres d’art de l’humanité. Les statuettes les plus précieuses retrouvées ont été sculptées dans de l’ivoire de mammouth pendant l’âge de la pierre. A Niederstotzingen, le nouveau parc archéologique (« Archäopark ») situé à côté de la cave du Vogelherd raconte l’histoire captivante de ces œuvres d’art. Les visiteurs font un voyage de 40000 dans l’histoire.

Heidenheim considère l’éducation et l’encadrement des enfants comme les principaux devoirs politiques. Toutes les écoles sont représentées. En plus des lycées traditionnels, les écoles de formation professionnelle et l’école Steiner (une école libre) offrent la possibilité de passer le baccalauréat. Actuellement, l’école Friedrich-Voith est une école à enseignement commun (une « Gemeinschaftsschule » d’après le système scolaire allemand). Dans les écoles Ostschule et Silcherschule de Mergelstetten, des centres d’enseignement ont été établis. Cela signifie que pour les enfants âgés entre deux et dix ans, le jardin d’enfants et l’école ont été combinés. La ville de Heidenheim peut garantir une place pour les tout-petits dans une crèche et pour les enfants de trois ans dans une maternelle. Les écoles primaires et maternelles s’occupent des enfants toute la journée. La quasi-totalité des établissements présente un équipement moderne. Les écoles Eugen-Gaus-Realschule, Friedrich-Voith-Schule et Hirscheckschule seront modernisées dans les années à venir.

La circonscription de Heidenheim gère plusieurs centres de formation professionnelle en ville. A Heidenheim et à Herbrechtingen, il existe des écoles spécialisées destinées aux élèves présentant des difficultés d'apprentissage. L’union locale d’artisanat gère un centre de formation professionnelle pour les métiers de la métallurgie, située directement à côté du centre de formation professionnelle. La Chambre de commerce et d’industrie, qui se trouve dans la rue Ludwig-Erhard, offre des cours de formation professionnelle et de formation continue.

L’académie du futur (« Zukunftsakademie ») est située dans un bel immeuble d’industrie ancien juste à côté du parc de la Brenz. Les enfants à partir de l’âge de la maternelle et les jeunes jusqu’à l’âge de passer le baccalauréat ont accès à toute une gamme de cours et d’activités.  D’après la tradition des expositions d’horticulture, Heidenheim a établi une « salle de classe verte » en 2006. Grâce à l’association du parc de la Brenz, cette « salle de classe verte » existe toujours en tant qu’offre de loisir. L’école de musique est située dans le bâtiment de l’ancienne école Olgaschule, directement à côté de la station centrale des bus.

A Heidenheim, l’Université de Formation Duale du Bade-Wurtemberg (Duale Hochschule Baden-Württemberg) connait un grand succès. Le nombre d’étudiants ne cesse d’augmenter et a presque atteint 2500. Comme la place venait à manquer à l’ancien siège de l’Université de Formation Duale de la rue Wilhelm, un nouveau bâtiment situé dans la rue Marien a été construit. Ce bâtiment de forme cubique s’étend sur sept étages. L’Université de Formation Duale propose des filières en économie, ingénierie, socio-pédagogie et en sciences de la santé.